Comment installer et suivre les bases de données Amazon RDS

Les bases de données relationnelles sont toujours une composante importante de l’application même avec les architectures d’application modernes. Il y a toujours au moins une base de données relationnelle en train de rôder quelque part à l’intérieur d’un flux global d’application et comprendre le comportement de ces bases de données est un facteur important dans le dépannage rapide des problèmes liés aux applications. En 2009, Amazon a lancé son service RDS qui permet à tout à chacun de lancer MySQL, Oracle ou MS-SQL quand le besoin se fait sentir.

Ce service est incroyablement utile, mais il y a aussi quelques inconvénients:

  1. Vous ne pouvez pas vous connecter et accéder à l’OS sous-jacent de votre base de données. Cela veut dire que vous ne pouvez pas utiliser un agent basé dans vos outils de monitoring pour avoir la visibilité que vous souhaitez.
  2. Les mesures de monitoring CloudWatch fournies ont un haut niveau de statistiques et ne vous aideront pas pour le dépannage des problèmes SQL.

Bonne nouvelle: vous pouvez suivre tout ce qui vous lie à Amazon RDS en utilisant AppDynamics pour Base de données (AppD4DB) et dans cet article je vais vous montrer comment. Si vous n’êtes pas familier avec AppD4DB, cliquez ici pour voir l’introduction.

Installer une base de donnée dans RDS

Créer une nouvelle base de données dans RDS est vraiment très simple.

1ère étape, connectez-vous à votre compte Amazon AWS et ouvrez l’interface RDS.

 

2ème étape, lancez « Lauch a DB Instance »

3ème étape, sélectionnez le type d’instance que vous voulez lancer. Dans cet exemple, nous allons utiliser MySQL mais j’ai également testé Oracle et MS-SQL.

4ème étape, remplissez les détails nécessaires de l’instance. Faites attention à retenir le nom d’utilisateur et le mot de passe car nous les utiliserons plus tard lorsque nous allons créer notre configuration de monitoring (même si nous pourrions créer également un nouvel utilisateur pour le monitoring).

5ème étape, mettre un terme au flux de travail RDS. Notez bien que j’ai nommé ma base de données « wordpress » car je vais l’utiliser pour héberger une instance WordPress. Notez également bien que nous pouvons choisir le groupe de « défaut » DB security. Vous aurez besoin d’accéder aux réglages du groupe de sécurité après que votre nouvelle instance ait été créée pour permettre l’accès à la base de données depuis internet. Pour des raisons de test, j’ai ouvert ma base de données à 0.0.0.0/0 (pas visible dans ce flux de travail) ce qui permet à l’internet tout entier de se connecter à ma base de données s’ils ont les codes d’accès. Vous pouvez être plus sélectif si vous avez une vraie base de données avec des applications de production connectés.

6ème étape, attendez que votre instance soit créée et guettez le statut « available ». Lorsque vous cliquez sur une colonne de la base de données, vous voyez les détails apparaître dans le tableau « Description » en bas. Nous allons utiliser l’information « Endpoint » pour connecter AppD4DB à notre nouvelle instance. (A ce stade, vous pouvez aussi construire une structure de base de données et connecter votre application à votre instance en cours de fonctionnement).

Suivre votre base de données avec AppD4DB

1ère étape, activer le monitoring de base de données sur le tableau « Agent Manager » dans AppD4DB. Notez bien que nous lions RDS « Endpoint » à AppD4DB « Hostname or IP Address » et dans ce cas nous utilisons le « Master Username » et le « Master Password » de RDS pour « Username » et « Password » dans AppD4DB. Egalement, parce qu’Amazon ne tolère pas d’accès à l’OS associé (via SSH ou par une autre méthode), nous ne pouvons pas activer le monitoring OS.

2ème étape, lancer votre nouveau monitoring de base de données et utilisez votre application. Voici une capture d’écran montrant deux requêtes lentes SQL.

Les résultats

Voici ce que j’ai trouvé pour chaque type de base de données offert par Amazon RDS.

  • MySQL: monitoring complètement fonctionnel de la base de données
  • Oracle: monitoring complètement fonctionnel de la base de données
  • MS-SQL: toutes les fonctionnalités du monitoring de la base de données fonctionnent à l’exception des statistiques File I/O. Cela veut dire que nous pouvons être fonctionnels à 99% et capturer le reste, y compris la capacité à montrer les plans d’exécution SQL.

Il est rapide et facile de dresser des bases de données MySQL, MS-SQL et Oracle avec  Amazon RDS. AppDynamics for Databases rend le monitoring de vos bases de données RDS rapide et facile, avec le niveau requis pour résoudre des problèmes d’application et de base de données. Cela me paraît être une excellente combinaison. Inscrivez-vous pour essayer gratuitement AppD4DB dès aujourd’hui.